bandeau
Tradition et culture

Fassika ou le pâques Ethiopien

mardi 18 avril 2006

Fassika ou le pâques Ethiopien est célébré de manière très spéciale et très différente de celle du pâques Français. C’est ce qui m’a initié à vous raconter la manière dont le pâques se fête en Ethiopie, et ceci avec un grand plaisir.
Pâques ou Fassika célèbre dans tous les pays la résurrection de JESUS CHRIST. C’est la fête la plus importante du calendrier Chrétien. Les églises sont remplies de fidèles ,les autels décorés de fleurs et les chants proclament la joie de ce jour.
En Ethiopie Fassika ou Pâques est célébré après un jeûne de 55 jours, les fidèles restent à jeun jusqu’ à la messe du jour qui se termine à 15 heures, tandis que pendant les week-ends un petit déjeuner est autorisé à 9 heures à la fin de la messe du matin. De ce fait, les week-ends ne sont pas considérés comme des jours de jeûne. Alors, on les ajoute aux quarante jours qui commémorent le jeûne du Christ ; et au total la période de jeûne s’étend sur 55 jours.
Aucun produit animalier ou laitier ne peut être consommé durant cette période.
Le 27éme jour, on fête « Debre Zeit », qui rappelle la moitié de la période de jeûne qui s’est écoulée , et prépare à l’ autre moitié qui reste.
Les cérémonies les plus importantes se déroulent à partir du vendredi de Pâques. Ce jour ci, nous nous rendions très tôt à l’église( certains arrivent même avant 5 heures du matin)pour se prosterner toute la journée . Nous fatiguons notre corps et nous prions beaucoup pour nous rappeler de la souffrance de Jésus lors de sa crucifixion sous Ponce Pilate. Vers 18 heures ou 19 heures, à la fin de la messe, le prêtre prend une petit branche avec beaucoup de feuilles. Nous nous approchons vers lui et nous lui murmurons(surtout les femmes) notre âge. En fonction de notre âge, le prêtre nous commande de se prosterner pour nos pêchés. Cette prosternation, le Tibteba, est très importante pour les Chrétiens.

Depuis la crucifixion jusqu’à la résurrection de Jésus, (le vendredi, le samedi toute la journée et le dimanche jusqu’à 3 heure du matin ) nous restons à jeun, c’est ce que nous appelons « makfèle »
Le dimanche, à 3 heures du matin , à l’heure ou Jésus est ressuscité parmi les morts nous entendons des coups de feu. Ce sont des manifestations de joie mais aussi des réveils pour que les gens se regroupent en famille et mangent de l’injera. La plupart du temps, c’est chez nos grands parents ou chez les aînés de la famille que nous nous regroupons. A l’église, la messe se finit et elle commence à partager les plats avec les plus démunis.

Je passe la fête de Pâques avec ma famille élargie : mes parents, mes frères, ma sœur ma tante et mes cousins. Nous nous apprêtons à manger autour de deux plateaux de taille différente sur lesquels nous mettons des galettes (injera) et une sauce de poulet ( doro watt) : les adultes se regroupent autour du grand plateau et les enfants autour du petit. Le père de la famille nous bénit tous et il nous fait une prière avant de manger.

D’abord, nous consommons du yaourt ou du lait pour éviter les problèmes de digestion : l’estomac ne pouvant pas digérer des plats beurrés et pimentés après trois jours de jeûne (makfele).
Nous partageons les galettes et la sauce de poulet et après le repas ,chacun part se coucher .

Le lendemain, j’ essaye de me réveiller tôt le matin pour voir mon père et les garçons du quartier égorger un mouton. Certains sont payés car ils se connaissent dans ce domaine et sont nommés des « égorgeurs de moutons. ». J’arrive souvent à la dernière minute, après qu’ils ont fini d’égorger le mouton et qu’ils l’ont découpé en plusieurs morceaux.
J’aide ma mère à les ranger dans le frigo et ensuite nous partons joncher de l’ herbe(kétéma) dans toutes les pièces de la maison. L’ambiance de fête s’installe partout dans la maison et le visage de tout le monde luit de joie et bonheur.

Vers 10 heures on prend le petit déjeuner : mon père coupe un gros pain rond (difo dabo). Ensuite, nous appelons nos proches et le reste de nos familles pour échanger les vœux ; et nous passons le reste du jour à accueillir les invités. Ce n’est pas sans raison qu’il est marqué sur la Bible que l’Ethiopie tend ses bras vers DIEU.


forum

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 416121

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’Ethiopie  Suivre la vie du site Culture et traditions   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License