bandeau

Point sur la situation de l’adoption

vendredi 21 mars 2014 par A. Margue

Pour rappel, nous avions adressé aux familles en attente un courrier donnant les informations suivantes :

En décembre 2013 , la ministre du MOWCYA (Ministère des Affaires des femmes, des Enfants et de la Jeunesse) , en concordance avec une tendance forte du Parlement , a remis en question l’adoption internationale, pour privilégier des solutions locales aux difficultés des enfants démunis et abandonnés.
Une campagne de presse et télévisuelle a été orchestrée, discréditant l’adoption internationale.

De ce fait , les difficultés que nous rencontrions déjà depuis de nombreux mois dans les régions pour l’obtention des documents permettant le départ des enfants risquent de s’accroître encore.
Toutes les structures d’accueil d’enfants en Ethiopie sont touchées et se retrouvent en grande difficulté financière, SOSEE ne faisant hélas pas exception.

Passerelle , en lien avec tous ses partenaires sur place et en France , fait et fera tout ce qui est en son pouvoir pour débloquer une situation très difficile pour vous, mais aussi pour tous les enfants en attente dans les orphelinats .

Fin janvier, la situation semblant toujours bloquée, et aucune information de source officielle n’arrivant, nous avons envoyé un courrier à l’Ambassadeur à l’Adoption Internationale (au Ministère des Affaires Etrangères), pour demander une information officielle.
Voici ce qui nous a été répondu :

"Suite aux nombreuses interrogations suscitées par les débats relatifs à l’adoption internationale au parlement et dans les médias éthiopiens, notre poste nous a transmis les informations suivantes :

  • les médias locaux n’ont pas relayé la teneur effective des débats qui se sont tenus au parlement éthiopien.
  • les débats au parlement concernaient avant tout la nécessité pour les autorités éthiopiennes de développer et promouvoir des alternatives locales de prise en charge des enfants privés de famille, et non de décider d’un arrêt des adoptions internationales. Il s’agit de mettre en œuvre les efforts nécessaires au respect du principe de subsidiarité, l’adoption internationale ne devant intervenir qu’en dernier recours.
  • en raison de l’insuffisance d’alternatives locales, même si l’Ethiopie est désormais moins favorable à l’adoption internationale, il n’est pas question d’arrêter celle-ci.
  • avec l’appui de l’UNICEF, les autorités fédérales ont repris leurs efforts pour mettre en place une autorité centrale pour l’adoption.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle information qui nous serait communiquée."

Aucune nouvelle information côté français ne nous a été communiquée, mais certaines régions ont constitué leur nouveau comité pour faire l’étude des dossiers des enfants et confirmer ou non leur adoptabilité.
Les attributions n’ont donc pas repris, ni les jugements, mais tous les espoirs restent permis, même si nous avons conscience que cette remise en route risque de prendre du temps.

En attendant, nous devons tous nous mobiliser pour trouver de quoi faire vivre les enfants dans les orphelinats, puisqu’aucune famille ne paye de frais de pension pour tous ces enfants non attribués. Tout est également mis en œuvre pour diminuer les frais des orphelinats (salaires, locaux, taxes, etc.) afin de permettre que le maximum de l’argent que nous envoyons serve à nourrir, soigner et éduquer les enfants.

Enfin, du côté de Passerelle, notre bureau doit continuer à vivre (loyer et salaires), alors que nous n’envoyons plus non plus d’argent pour les frais de procédures puisqu’il n’y en a plus en cours, mais nous devons impérativement continuer à payer les frais fixes (salaires, locaux)... La situation reste donc tendue, mais nous vous assurons que le maximum est fait pour que les enfants mangent à leur faim, que chacun de ceux qui le peuvent trouve une famille en Ethiopie ou ailleurs, et que les familles qui nous ont confié leurs dossiers puissent aboutir dans la création de leur famille.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 372453

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Adoption   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License