bandeau

RAPPORTS D’ACTIVITE AG 2015

Rapports d’activité de l’assemblée générale du dimanche 29 mars 2015 à Chirens.
lundi 20 avril 2015

Rapports d’activité de l’assemblée générale du dimanche 29 mars 2015 à Chirens.

RAPPORT MORAL (Martine GERMAIN)

L’année 2014 a été difficile en tous points de vue. L’association est confrontée à des difficultés financières, mais surtout à des choix imposés par le contexte international. Les objectifs de Passerelle ainsi que son éthique se heurtent à la réalité, et le CA a dû se positionner sur des dossiers douloureux.

Les décisions ont été orientées de manière à respecter deux des principales lignes de son statut, à savoir :
- utiliser l’argent des donateurs selon les objectifs définis,
- chercher une famille à un enfant et non un enfant à une famille.

1re décision : Arrêt du soutien à BDAO
Après 8 années de soutien, Passerelle a décidé de mettre un terme au parrainage de familles de BDAO. En effet, la gestion de l’association n’avait pas la rigueur permettant le contrôle des dépenses. La communication avec les membres du board était compliquée et il était difficile de définir des projets fiables.
D’autres projets d’aide sur place verront le jour prochainement.

2e décision : Suspension des adoptions
Après beaucoup de discussions, le CA du 5 mars 2015 a donné son feu vert à la commission adoption pour rencontrer les familles en attente et les informer que Passerelle ne pourrait pas faire aboutir leurs dossiers en Ethiopie. Aucun apparentement n’a été proposé en 2014 et certaines familles étaient dans l’attente depuis 2011.
Par ailleurs, le CA a également voté la fermeture du bureau d’Addis fin juin 2015, le temps de permettre aux deux derniers enfants attribués de rejoindre leurs familles en France.
Le financement du bureau peut être assuré encore jusqu’en juin 2015, grâce à la réaffectation de réserves constituées précédemment sur le compte « adoption », mais au-delà, il faudrait que l’argent de l’aide sur place prenne le relais.

L’avenir de Passerelle : Se fédérer pour l’aide sur place
L’Ethiopie est le pays où nos enfants sont nés et notre désir de rester en contact avec leurs origines passe par le soutien des enfants demeurant en difficulté là-bas. Passerelle souhaite ainsi continuer l’aide aux jeunes de Burrayu et le parrainage des enfants dans leurs familles d’accueil.
Mais Passerelle souhaite également élargir son réseau : mobiliser les adhérents pour faire connaître les actions de l’association sur place, trouver de nouveaux parrains qui veulent aider des enfants à s’en sortir, garder le lien entre les adhérents pour organiser des manifestations…
Passerelle a également besoin que ses adhérents s’investissent au CA et dans les différentes commissions : communication, aide sur place, pour les suivis d’adoptions... et pour la Rando Passerelle de septembre.

RAPPORT D’ACTIVITE DE LA COMMISSION AIDE DU PLACE (Lionel RENAUD)

SOSEE
Les orphelinats :
Sans aucune adoption en 2014, le maintien de toutes les structures accueillant des enfants abandonnés a été financé au titre de l’aide sur place.
Ceci a été possible grâce à la volonté de tous les OAA. Cependant, toutes les fins de mois ont été difficiles, malgré des engagements financiers respectés par chacun et des économies drastiques.
La situation sur place est très précaire et relève presque de la survie : les salariés réclament des augmentations face à l’inflation qui les appauvrit et le management n’arrive pas à faire face aux factures.
VTPC à Burrayou :
La contribution de Passerelle est repérée, dans le budget de SOSEE, comme allant à Burrayu prioritairement.
Passerelle a dû verser en avance le montant des six premiers mois de l’aide prévue pour 2015, afin d’assurer le fonctionnement du VTPC pour le début de l’année.
Des versements additionnels seront probablement nécessaires en cours d’année pour acheter des vêtements et des chaussures aux 154 petits et aux 184 grands.
Passerelle reste fondamentalement attaché à ce centre qui regroupe ceux qui ont grandi hors de l’adoption internationale dans un orphelinat (7-12 ans) et un VTPC (jeunes placés en famille d’accueil).
Une vingtaine de jeunes sortent du programme chaque année, parce qu’ils ont terminé (ou abandonné) leurs études et trouvé du travail. La recherche de travail est souvent problématique. La compétition est grande. Deux personnes sont chargées de faire du lobbying auprès des entreprises et de former les jeunes au monde du travail.
Le problème des 42 jeunes HIV positifs se pose maintenant. Le directeur du VTPC a mis en place un programme et fera appel à financement.

BDAO
La situation financière de l’association BDAO, qui venait en aide aux familles défavorisées sur un quartier d’Addis Abeba, n’a pu être améliorée. Malgré un board plein de bonne volonté, incluant Bernadette Hailé, représentante des sponsors français et malgré les multiples alertes lancées, les dépenses engendrées par la direction sont restées supérieures aux moyens de l’association et la situation n’a pu être redressée.
De ce fait, Passerelle a pris la douloureuse décision de cesser son soutien à BDAO, et par conséquent, le parrainage d’une quarantaine de familles.
L’association BDAO a été fermée le 31 mars dernier, mais Passerelle a participé au règlement des dernières dettes. L’association Promesse avait déjà mis un terme à sa collaboration au 4ème trimestre 2014.

Etenesh
Passerelle soutient Etenesh depuis 2013. Etenesh a été victime d’un viol à l’âge de 11 ans et souffre de séquelles importantes, nécessitant de multiples interventions chirurgicales et un suivi particulier. Un appel aux dons a permis de récolter près de 4500 €. Passerelle a pris l’engagement formel de la soutenir jusqu’à l’autonomie.
Elle partage actuellement une chambre avec sa nounou chez un particulier. En septembre, prochain, elle sera inscrite dans une école privée, de manière à la préserver le plus possible. Son niveau sera défini après évaluation (probablement CP), mais elle suivra des cours de mise à niveau durant l’été, de manière à ce qu’elle ne soit pas placée avec des enfants trop jeunes.
Son état ne nécessite plus de suivi psychologique pour le moment. Elle devra être opérée à nouveau d’ici quelques années au niveau de la hanche. En attendant, des solutions sont en cours de recherche pour tenter de débloquer sa hanche (kiné ?). Elle devra porter une semelle ou une chaussure orthopédique pour compenser la différence de taille de ses deux jambes.

Perspectives
Passerelle se pose la question d’un partenariat régulier avec ACEDE, l’association fondée par Bernadette Hailé, qui organise deux programmes :

  • Le parrainage d’enfants défavorisés dans leur famille proche
  • La formation de jeunes mères célibataires, avec un jardin d’enfant pour les petits. Passerelle se contentait jusqu’à présent de les aider ponctuellement pour des besoins très spécifiques ainsi que par l’achat d’artisanat. La recherche de fonds devenant de plus en plus difficile, Passerelle envisage d’établir un partenariat plus régulier avec cette association.

RAPPORT DE LA COMMISSION ADOPTION (Anne MARGUE)

Les 13 membres de la commission adoption ne se sont réunis que deux fois en 2014 pour faire le point sur la paralysie de l’adoption en Ethiopie. Leur seule activité a été d’informer et de soutenir autant que possible la vingtaine de familles dont le dossier était encore en attente en Ethiopie en décembre 2014 (certains, depuis 2010).
Deux courriers ont été envoyés au SAI (Service Adoption Internationale), en janvier et juillet 2014, pour obtenir des informations officielles. La réponse a été que les autorités éthiopiennes souhaitaient développer et promouvoir des alternatives locales de prise en charge des enfants privés de famille et que l’adoption internationale ne devait intervenir qu’en dernier recours.

Arrivées d’enfants

  • Aucun enfant n’est arrivé d’Ethiopie au cours de l’année 2014 (pour rappel, 13 enfants sont arrivés en 2012 et 9 sont arrivés en 2013).
  • Au 1er janvier 2014, 19 familles de Passerelle avaient leur dossier en Éthiopie, en attente d’un apparentement.
  • Deux familles ont des apparentements en cours depuis octobre 2013, mais la procédure est retardée par la demande des autorités de région de refaire tout le dossier des enfants. Les lettres d’approbation de la région concernant ces deux enfants n’ont été obtenues qu’en octobre 2014. En décembre 2014, malgré plusieurs présentations au MOWYCA, ces deux dossiers portant complets n’avaient toujours pas abouti à une convocation au tribunal. La convocation au tribunal n’a eu lieu qu’en mars 2015 pour l’un des deux dossiers et nous attendons toujours pour le deuxième dossier (probablement mai 2015).

Evolution de l’activité et organisation
La seule activité de la commission a été de se renseigner sur l’évolution de l’adoption en Ethiopie et de se focaliser sur les dossiers présents en Ethiopie. Nous n’avons pas de famille en attente d’entretien, car nous avons fait le choix de ne plus envoyer de candidature.

Candidatures de familles
Nous avons cessé d’étudier les candidatures de familles.

Jugements
6 jugements en adoption plénière ont été prononcés au cours de l’année 2014.

Relations avec les autorités éthiopiennes
Nous avons répondu à une demande d’Audit des autorités éthiopiennes, lequel a concerné le fonctionnement du Bureau de notre représentation à Addis Abeba ainsi que notre rapport d’activité 2013 en France. Les conclusions ont été positives.

RAPPORT D’ACTIVITE DE LA COMMISSION COMMUNICATION (Marie-Laure CHASSEL

Démarches relatives aux sponsors
La commission communication a réalisé depuis plusieurs années des dossiers en direction de sponsors comme le laboratoire ALLERGAN. Pour la première fois cette année, la commission communication a sollicité la FONDATION OLYMPIQUE LYONNAIS, avec succès : 5000 € de dons, en plus de dotation matériel non négligeable.
Le travail relatif au sponsoring réside dans la constitution de dossiers, les soutenances orales, et le suivi.
La commission communication va poursuivre ses démarches en 2015, avec les sponsors déjà sollicités, et avec de nouveaux sponsors, notamment en sollicitant la FONDATION CEGID (Société informatique lyonnaise).
La commission communication demande à tous les adhérents de Passerelle d’identifier dans leurs réseaux personnels et professionnels d’éventuels donateurs, et d’adresser des contacts à la « comcom ».

Le journal Passerelle Nouvelles
Un journal PASSERELLE NOUVELLE a été publié en tout début d’année 2015, comprenant deux parties principales :

  • Informations générales / Passerelle
  • Développement d’un thème (Thème 2015 : Donner la parole aux enfants). Les adhérents n’optent pas forcément en masse pour le format électronique (envoyé par email) de P.N. Cette formule est pourtant plus écologique, plus économique, et soulage la mise sous pli. Il est compréhensible cependant que les adhérents aiment conserver les versions « papier ».

Le site web
La commission communication poursuit ses travaux de mise à jour du site web (état des lieux rubrique par rubrique, mise à jour du site, archivage d’anciens articles, mise à jour des …), en veillant à ce que le site de Passerelle soit le plus vivant possible (publication d’articles, d’informations, photographies…)

La Newsletter
La 11e Newsletter a été publiée et les retours des lecteurs sont globalement bons. Ce canal d’information, diffusé par mail, permet :

  • Une information plus récente.
  • Une information plus fréquente (Une newsletter par trimestre).
  • Une information courte et structurée : 4 ou 5 articles courts avec un titre, une photo, le début de l’article, puis un lien « Lire la suite » faisant référence à l’article complet dans le site internet Passerelle.
  • Une information claire : L’email adressé adopte une charte graphique favorisant l’identification « Passerelle » et facilitant la lecture.

Les projets

  • Poursuivre les démarches de communication à destination d’éventuels donateurs (Allergan, Fondation Olympique Lyonnais, Fondation Cegid et autres).
  • Une recherche d’outils de type « emailling », gratuit et performant.
  • Une Newsletter par trimestre, éventuellement complétée par des news ponctuelles, courtes, adressées par email (dates importante, relances relatives à des manifestations, …).
  • Un journal Passerelle Nouvelle en fin d’année 2015 ou tout début d’année 2016.
  • Poursuivre les travaux d’améliorations du site web.

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 384316

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie de l’association  Suivre la vie du site Assemblée Générale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License