bandeau

Compte-rendu de l’AG du 3 avril 2016

samedi 2 juillet 2016 par O. Lavoisy

Compte-rendu de l’AG du 3 avril 2016, qui s’est tenue dans les locaux de centre aéré de Chirens mis à disposition par la municipalité de Voiron.

1. Rapport moral et d'activités

Concernant EDT/SOSEE :
Les autorités éthiopiennes ont adopté un changement d’orientation radical vis-à-vis de l’adoption internationale, sans qu’un accompagnement sous forme d’aide et de collaboration ne soit apporté afin de protéger les enfants éthiopiens séjournant dans les lieux d’accueil.

De ce fait, une AG des EDT, réunie début septembre 2016 à Paris a permis d’engager les orientations suivantes :

  • Cessation d’activité au Toukoul et transfert des enfants à Gelan.
  • Les bâtiments du Toukoul sont mis en réserve et un projet déjà bien avancé va consister à les louer à un centre de formation professionnelle pour les jeunes. Ce projet est un point positif pour Passerelle et toutes les familles qui ont adopté au Toukoul et qui peuvent se sentir rassurés : le projet reste à destination des enfants et des jeunes. Par ailleurs, le produit de la location permettra de payer les dettes imputables aux autorités éthiopiennes.
  • Burrayou continuera de fonctionner avec les partenaires habituels, à l’exception de la fondation Dequidt et de COTS qui, eux sont partenaires de « Morning Sun » à Gelan.

Concernant ACEDE :
Passerelle consolide et renforce son soutien à l’association de Bernadette, en transformant notre aide ponctuelle et occasionnelle, par la signature d’une convention pour un programme de parrainage, et par notre participation au fonctionnement du jardin d’enfants, pour un montant annuel de 6 000 euros.

Les actions de Passerelle, dans le cadre de SOSEE :
Le Site de Burrayou a traversé en 2015 des moments difficiles avec des budgets considérablement réduits, du fait des difficultés de SOSEE, dont il fait partie. Son directeur, Tamiru, a su tenir le cap et responsabiliser les jeunes. Ainsi, les plus grands, partis à l’Université, ont maintenu le lien avec les plus jeunes par le biais de groupes de discussion. Tous les jeunes qui étaient en mesure de sortir de la structure, ont été aidés à le faire (aide à l’installation, comité pour la recherche d’emploi…). Les jeunes, en situation de travail ont même envoyé de l’argent pour l’achat de sous-vêtements et de chaussures pour les garçons.

Passerelle a maintenu son aide au fonctionnement global de 40 000 euros par an, avec parfois des versements anticipés dans les périodes difficiles :

  • 2 000 euros pour participer à l’achat de vêtements et chaussures pour les 154 petits et les 182 grands.
  • 2 750 euros utilisés pour les activités d’été (théâtre, créativité.. .), pour un programme de conscientisation des jeunes HIV du centre (ils sont 42) et pour soutenir les équipes de foot (achat de matériel dont des chaussures)
  • En août, a démarré une activité danse Capoeira grâce à l’argent récolté par le Collège du Sacré Cœur d’Ecully (3 600 euros).

2. Rapport financier

Les comptes de gestion ont été diffusés aux donateurs.

Globalement les ressources de Passerelle sont en augmentation, mais la situation vis-à-vis des donateurs individuels se dégrade (réduction des dons de nos adhérents et bienfaiteurs). Parallèlement, nous avons bénéficié d’une hausse du produit de nos manifestations et sponsorings, mais sans gage de régularité.

Quelques chiffres de nos ressources en 2015, nous encouragent à poursuivre nos actions : sponsoring de la Fondation OL (5 000 euros), 15 000 euros récoltés au cours d’une quinzaine de manifestations (Randonnée pédestre à Charavines, fête du Sacré cœur d’Ecully, marchés de Noël, vente de Cerdon, concerts locaux, évènements familiaux…).

3. Les perspectives et objectifs 2016

Confirmer nos engagements auprès des jeunes de Burrayou (Engagement financier de 40 000 euros annuels pour le fonctionnement, actions ponctuelles décidées et financées solidairement par les partenaires).

S’attacher au projet HIV : il concerne les adolescents atteints du virus HIV, qui ne sont pas acceptés par les familles d’accueil et qui ne peuvent plus rester avec les enfants de l’orphelinat pour eux et les autres. Le management a loué trois maisons dans le village de Burrayou, peu éloigné du VTPC à pied, afin que les jeunes puissent facilement recevoir les soins. Onze jeunes sont répartis en trois groupes et dans chaque maison, une « maman » est chargée de la cuisine et les jeunes se prennent en charge pour le quotidien.

Confirmer notre engagement auprès d’ACDE.

4. Renouvellement du CA

L’AG procède au renouvellement statutaire de son CA.


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 372453

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Vie de l’association  Suivre la vie du site Assemblée Générale   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License