bandeau

Livres de voyage et témoignages

mercredi 22 mars 2006

 {{DES LIVRES DE VOYAGE ET DE TEMOIGNAGES}}

Les livres sont classés par ordre chronologique décroissant. Vous trouverez donc les dernières parutions en tout début de liste.

  • Portraits d’Afrique
  • 2005, Ed Plein Soleil, 191 pages, 49 euros
  • La découverte de 3 régions d’Afrique à travers un fleuve. De très belles photos sur le Nil bleu et la région éthiopienne environnante.
  • L’art en Ethiopie
  • Walter Raunig, 2005, Ed Hazan, Paris, 320 pages, 49 euros
  • décrit et illustre le patrimoine artistique de l’Ethiopie antique et médiévale.
  • Art éthiopien, Les églises historiques du Tigray
  • Claude Lepage, Jacques Mercier, 2005, Ed ADPF-Recherche sur les civilisations, Paris, 248 pages
  • permet de découvrir les richesses du patrimoine religieux du Tigray, 1re région christianisée d’Ethiopie qui abrite les plus anciennes églises, construites ou taillées dans le roc
  • Don MacCullin en Afrique
  • Don MacCullin, 2005, La Martinière, 48 euros
  • Cent photographies en noir et blanc sur les rituels, les scarifications et les peintures corporelles de 10 tribus du bassin de l’Omo. Aucune légende
  • Ethiopie
  • J.B. Huynh, 2005, Ed du Cil, 45 euros
  • De belles photographies en noir et blanc qui retranscrivent l’essence du pays à travers visages et objets
  • Origines, 365 pensées de sages africains
  • Danielle et Olivier Föllmi, 2005, Ed de la Martinière, 32 euros
  • 3e volet de la collection « Offrandes de l’Humanité », ce livre propose un voyage au plus près de la vie et de la pensée africaine, à travers les citations de grands maîtres de la littérature africaine illustrées par de très belles photographies. De très beaux portraits sur l’Ethiopie.
  • Africa Trek II, du Kilimandjaro au lac de Tibériade
  • Sonia et Alexandre Poussin, 2005, Robert Laffont, 581 pages, 22 euros
  • Dans un premier volume, Sonia et Alexandre Poussin ont raconté leur traversée à pied de l’Afrique du Sud, du Zimbabwé, du Malawi et de la Tanzanie. Nous les retrouvons dans ce 2e tome, au kilimandjaro en chemin vers le territoire des Massaïs puis l’Ethiopie où l’accueil de leur marche et l’hospitalité des habitants n’ont pas été à la hauteur de leurs espérances .... Des passages très durs pour ceux qui aiment ce pays.
  • En mer rouge, Henry de Monfreid, aventurier et photographe
  • De Monfreid Guillaume, 2005, Gallimard
  • Très beau livre de photographies sur l’Ethiopie, écrit par le petit fils du grand voyageur Henry de Monfreid avec une préface de J.C. Ruffin.
  • Les oubliés du grand rift - Soudan, Ethiopie, Kenya, Tanzanie
  • Bernard Patrick avec la participation de Freddy Boller, 2005, 128 pages, Anako Editions Pages du monde, 19 euros
  • Peuples de légende, les « oubliés du grand rift » sont ces fiers pasteurs nomades qui parcourent inlassablement les déserts et les savanes du berceau de l’humanité. Guerriers maasaÏ, turkana, pokhot, mangati ou discrets Bushmen hadzabé, ils vous invitent à une immersion par delà les distances et le temps dans les univers fascinants du cœur de l’Afrique.
  • Harar, une cité musulmane en Ethiopie
  • Revault Philippe, Santelli Serge, Liesveld Jacques, Collectif, 2004, 255 pages, Ed Maisonneuve et Larose, Collection Architecture et Société, 36 euros
  • La ville de Harar est depuis de nombreux siècles un centre économique majeur et un pôle urbain musulman sur la route qui relie l’Arabie à l’Afrique. Parmi les commerçants étrangers qui vécurent à Harar, un des plus célèbres fut le poète Arthur Rimbaud. Installé à Harar en 1880, il y vécut pendant dix ans, en alternance avec Aden où les maisons commerciales et les firmes pour lesquelles il travaillait étaient installées. Capitale du Sultanat d’Adal au XVIe siècle et Cité-état indépendante florissante du XVIIe siècle jusqu’à la fin du XIXe, Harar développe une culture urbaine spécifique, unique en Ethiopie. Ses ruelles étroites aux couleurs variées, ses maisons à cour aux pièces organisées en un jeu étonnant de banquettes, ses nombreuses mosquées et tombeaux, ses manuscrits religieux d’une qualité exceptionnelle ainsi que son riche artisanat de la vannerie, témoignent du caractère particulier de la culture Harari, fierté de ses habitants. Considérée comme la quatrième ville sainte de l’Islam elle a conservé jusqu’à ce jour l’essentiel de ses édifices publics et privés, de ses pratiques religieuses et de sa vie sociale. Les visiteurs peuvent y découvrir, aujourd’hui, un environnement architectural et urbain certainement très similaire à celui qu’a connu Arthur Rimbaud.
  • Afrique mystérieuse : les peuples oubliés de la vallée de l’Omo
  • Giansanti Gianni collectif, 2004, 503 pages, Ed Solar, 39 euros
  • Un reportage photo, fruit de longs mois de vie parmi les populations retranchées autour du fleuve Omo. Témoignage sur le mystère dégagé par la mosaïque d’ethnies vivant isolées dans cette région très sauvage permettant d’approcher les enjeux sociaux et culturels d’une occidentalisation progressivement inévitable.
  • Ethiopie au pays des hommes libres
  • Xavier Van der Stappen, parution 2004, 246 pages, Editions La Renaissance du livre
  • Un livre magnifique parlant de l’histoire et des différentes régions de l’Ethiopie ainsi que des ethnies qui les habitent. Des photos de toute beauté.
  • Voyage en Ethiopie
  • Emmanuel Roseau, parution 2004, 124 pages, Editions L’Harmattan
  • Carnets d’Abyssinie
  • Wilfred Thesiger, parution 2003, 264 pages, Editions Hoebeke
  • Les guerriers nus : aux confins de l’Ethiopie
  • Christian Bader ; 2002, Payot, 16 euros
  • Le récit de l’expédition qui a permis d’établir les premiers contacts avec les tribus des Chai et des Tirma connus pour leurs femmes dont les lèvres sont ornés de gigantesques plateaux, la tribu de Baalé dans la région du sud-ouest du pays. Tout public
  • Rimbaud au Harrar
  • Jean-Jacques Lefrère, 2002 ; Fayard, 45 euros
  • Un album de photographies anciennes et contemporaines sur l’Afrique de Rimbaud . Tout public.
  • Les fusils jaunes
  • Serge Tornay, 2001, Société d’Ethnologie, Université Paris X, 27,44 euros
  • ouvrage consacré aux Nyangatom
  • D’Addis à Dimtu ou le sud éthiopien
  • Hugues de Wurstemberger ; 2001, Nice musées, 18,50 euros
  • Quinze ans après la famine verte, un journaliste et un photographe sur la route des paysans en pleine récolte du tef et du sorgho. Tout public.
  • Retour en Ethiopie
  • Marc de Gouvenain, parution 2001, 191 pages, Editions Actes Sud Babel
  • En 1970, l’auteur part en Ethiopie, où il enseignera pendant 2 ans. Il y découvre plusieurs peuples, paysans ou nomades, des hauts plateaux, des montagnes, des déserts, des jungles, des insectes , des oiseaux, des villages, des langues ; et il s’éprend passionnément de ce mélange de paradis et de cauchemar qu’il devra quitter trop vite à son goût. Il reviendra en 1989 puis 1990 parcourir le Bale, le Sidamo, l’Arusi, le Shoa, le Harar, ces régions du Centre, du Sud et du Sud-Est de l’Ethiopie qu’il connaissait le mieux...
  • Ecrits d’aventurier : Tome 1 : Lettres d’Abyssinie
  • Henry de Monfreid, parution 2001, 240 pages, Editions Flammarion
  • En 1911, Henry de Monfreid cède à l’appel du large. Agé de trente-deux ans, il s’embarque à Marseille pour Djibouti, petit comptoir français au bord de la mer Rouge. Lui qui a exercé plusieurs métiers mais estime avoir déjà perdu dix ans de sa vie décide de rompre avec son passé. Grâce à son père, il trouve une place en Abyssinie chez un marchand de café, cuirs et armes. Au cours des deux années qu’il va passer au service de ce négociant, il écrit régulièrement à son père, et à Armgart Freudenfeld, une amie allemande qui parcourt l’Europe et deviendra sa femme en 1913. Cette correspondance extraordinaire et inédite nous livre la genèse de l’auteur des Secrets de la mer Rouge (1932), l’alchimie intérieure de ce jeune homme de bonne famille devenu aventurier en terre africaine, sur les traces d’Arthur Rimbaud... de trente ans son prédécesseur. Ses lettres racontent son existence dans ces contrées parfois hostiles de la corne de l’Afrique, et ses rencontres avec les indigènes, dont il adopte la langue et les coutumes. Des lettres spontanées et sans artifice qui disent son moral d’acier, sa volonté de fer, mais aussi sa soif, ses fatigues, son hostilité à l’égard des coloniaux puis, au fil des jours, ses désillusions et ses interrogations les plus profondes.
  • Le voyage en Ethiopie
  • Francis Guyot, parution 2001, Editions L’Harmattan
  • Abyssinie entre ciel et terre, la route d’Arthur Rimbaud
  • Benoît Lange, parution 2000 144 pages, Editions Olizane
  • En 1875, à 22 ans, après avoir envoyé à son ami Delahaye son dernier poème « Rêves » et alors que son talent est reconnu, Arthur Rimbaud décide de fuir les salons parisiens et quitte l’Europe. Après Sumatra, il part pour l’Egypte, puis la Chypre... De déboires en échecs, Rimbaud fuit ; sa quête éperdue semble sans fin. Traversant la mer rouge sur un boutre, il rejoint les terres mystérieuses d’Abyssinie. Rimbaud se joint à son peuple qui marche sur les routes. Au contour de Babile, avant les montagnes ambaras, il rencontre Harar ! Ville marchande, ville de tous les croisements, et qui fut sa première étape vers le royaume d’Abyssinie. Il y passera près de 10 ans. Harar, retranchée derrière ses remparts, impose cette soumission au temps : les jours qu’on oublie et les heures qui s’effacent. La nuit, le ciel s’appuie de tout le poids de ses étoiles sur la cité crevant son voile d’obscurité aux pointes des 99 minarets de la ville sainte de l’Islam. Pour la première fois depuis qu’il a entrepris ses voyages, Rimbaud s’apaise et ne songe plus à fuir. C’est sur ce sol que ses frustrations feront place à une étrange plénitude où s’entremêlent passion et détresse, soif d’inconnu et d’aventures. Quelques lettres écrites à sa famille nous guident tout au long de ce voyage merveilleux et fascinant. L’Abyssinie, témoin vivant de cette aventure nous conte son passage dans l’inconnu
  • You Money !, Fragments d’Ethiopie
  • Michel Sailhan , 1999, 76 p, ed. Mollat (diffusion. seuil), 19 euros
  • Balades dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, longs périples en autocar, moments d’arrêt au bord d’une piscine de Nazret, dans un cinéma de Dire Dawa, vaine recherche de la prétendue retraite de Rimbaud au Harrar. A l’écart des circuits obligés du tourisme international ou safari animalier. De nombreuses photographies d’Alexandre Joe, en noir et blanc accompagnent ce texte agréable à lire.
  • Treize jours de soleil
  • Alain Leterrier, 1999, 176 pages, MDP éditeur, 24, le moulin du pont, 77320, St Rémi de-la-Vanne
  • Leterrier a séjourné à Addis-Abeba en Janvier 1999, pour le compte des Nouvelles d’Addis. Par le jeu des circonstances, son voyage devint un enjeu de politique étrangère. Addis-Abeba telle que peu l’ont vu : le tour des ministères, des entreprises d’état, de la communauté francophone. Série de portraits vivement troussés, de personnes et de faits ; deux semaines de politique internationale d’un pays en état de guerre. Avec en récréation, une multitude de poignées de main, les nuits chaudes d’Addis, un détournement de fonctionnaire, la tentative de dépouillage par deux jeunes débrouillards...
  • Voyages d’Abyssinie en Ethiopie
  • Pierre-Etienne de Fays, parution 1998, Editions B.Nauwelaerts
  • A la découverte des Falasha. Le voyage de Joseph Halevy en Abyssinie
  • Bernard Nantet, Edith Ochs, parution 1998, 224 pages, Editions Payot
  • En 1867, un jeune orientaliste français, Joseph Halévy, débarque à Massaoua pour se rendre en Ethiopie, alors en pleine guerre civile. Il cherche à entrer en contact avec une mystérieuse tribu juive : les Falasha, les « Exilés ».
  • La porte des larmes
  • Guillebaud/ Depardon, parution 96, 224 pages, Seuil,
  • Guillebaud qui couvrit pour le compte du journal “Le Monde” et Depardon qui tourna de nombreux films en Afrique retourne en Abyssinie à la fin de l’année 1995. Partant de Djibouti et remontant vers Addis par chemin de fer, puis suivant la route “historique” d’Addis jusqu’à Axoum puis jusqu’à Asmara, ils rendent compte de leurs “impressions”. Ce sont des courts et très beaux textes de Guillebaud, accompagnés de belles photos de Depardon qui nous font mieux percevoir les problèmes de l’Ethiopie actuelle.

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 381491

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bibliographie & liens  Suivre la vie du site Ethiopie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License