bandeau

Livres de réflexion sur l’histoire et la réalité éthiopienne

jeudi 17 novembre 2005

 {{DES LIVRES DE REFLEXION SUR LA REALITE ETHIOPIENNE}}

Les livres sont classés par ordre chronologique décroissant. Vous trouverez donc les dernières parutions en tout début de liste.

  • Atlas des peuples d’Afrique - Edition revue et corrigée
  • Jean Sellier, Bertrand de Brun, Anne Le Fur, novembre 2005, Ed La Découverte, 207 pages, 37,90 euros
  • L’homme et l’animal dans l’est de l’Afrique
  • Textes réunis par Alain Rouaud - Actes de la journée d’étude du 18 février 2002 - INALCO - Association française pour le développement et la recherche scientifique en Afrique de l’est, 22 euros, bulletin de souscription à se procurer auprès de alain.rouaud inalco.fr
  • Le trône du Négus dans « Des peuples et des jeux - Géopolitique du sport »
  • Elias Abichacra, 2004, Ed Erès, pags 79-94, 20 euros
  • Réflexion sur la place, les enjeux, forces et faiblesses de l’athlétisme en Ethiopie
  • Vierges d’Ethiopie
  • Jacques Mercier, 2004, L’archange Minotaure
  • C’est à l’image la plus vénérée par les orthodoxes éthiopiens que s’est intéressé l’anthropologue Jacques Mercier compilant les plus beaux portraits de Marie qui figurent dans la peinture éthiopienne entre 1200 et 1850.
  • Histoire de l’Ethiopie, l’œuvre du temps
  • Paul B. Henze, 2004, 432 pages, Ed Moulin du pont, 35 euros
  • Ethiopie
  • Xavier van der Stappen , 2004, la Renaissance du livre (Belgique), 45 euros
  • Etude géographique historique et ethnologique.
  • Ethiopie - Erythrée, frères ennemis de la corne d’Afrique
  • Fabienne le Houérou, 2000, 160 pages, Coédition Les Nouvelles d’Addis - L’Harmattan, MDP , 24, le moulin du pont 77320, St rémi de-la-Vanne
  • Guerre d’honneur ? Conflit identitaire ? Qu’y a t-il aux origines du conflit érythréo - éthiopien ? Dans cet ouvrage, Fabienne le Houérou tente de faire ressortir les ancrages de cette crise, par la voix même des acteurs de l’histoire. Un livre document. Sérieux, simple, éclairant.
  • Histoire de l’Ethiopie d’Axoum à la révolution
  • Berhanu Abebe, 1998, 240 pages, Centre français des études éthiopiennes et Maisonneuve et Larose, 160 Francs
  • Histoire de l’Ethiopie d’Axoum à la révolution est l’œuvre du Dr. Berhanu Abebe, professeur à l’université d’Addis-Abeba. Rédigé en français, cet ouvrage est le premier de son genre qui vise à sensibiliser un public francophone à l’histoire générale du pays. De la fondation d’Axoum, jusqu’à l’avènement de la révolution de 1974, ce livre ne se veut pas un simple rappel des faits mais plutôt un essai sur les principaux évènements. Au-delà d’interprétations idéologiques de l’histoire, l’auteur a essayé de montrer les caractéristiques d’une société qui a du subvenir à ses besoins et maintenir sa continuité et son indépendance. Le Dr Berhanu pense que cette continuité a pu être préservée par la mémoire collective grâce à l’écrit et à l’établissement du christianisme comme religion d’état. Selon lui, le syncrétisme entre le politique et le religieux a toujours été mis en avant dans la société éthiopienne et a servi de moule à la culture nationale.
  • Les éthiopiens la Misère et la Gloire
  • Thibaut Mourges, parution 97, 384 pages, Editions L’harmattan.
  • Livre intéressant permettant de se faire une idée de la dynamique et de la richesse d’une civilisation attachante. L’auteur développe trois grandes parties : 1. “l’histoire” où sont examinés successivement les origines, la résistance aux invasions, le régime impérial, la révolution et les aspects actuels du régime en place, 2. “l’identité” où sont analysées la diversité et la permanence religieuse, la diversité ethnique, les marques de la pauvreté, 3. “l’éthiopie et le monde extérieur” où sont étudiés le défi au monde colonial, les différentes stratégies d’alliance avec les grandes puissances ainsi que la signification de l’indépendance érythréenne. Entre la misère d’un pays encore dévasté par les famines et la Gloire d’une nation seule en Afrique à avoir repoussé la colonisation, Thibaut Mourges dessine ainsi l’image d’un peuple qui tente de revenir sur la scène du monde.
  • AETHIPIA Peuples d’Éthiopie
  • Xavier Van Der Stappen, parution 96, 375 pages, Editions Gondoni and Breach
  • Un très bel ouvrage pour tout connaître de l’Ethiopie : géographie, économie, langues, culture et religions. Il est constitué de chapitres rédigés par différentes personnes particulièrement compétentes. Ces chapitres sont regroupés autour de grands thèmes : pays, histoire, croyances, peuples, art et artisanat. Le texte est très dense mais agrémenté de très belles prises de vue et permet de partir à la découverte des fabuleuses richesses du pays de la reine de Saba.
  • La Grande Éthiopie, une utopie africaine
  • Alain Gascon, parution 95, 252 pages, Editions du CNRS.
  • D’accès difficile, cet ouvrage d’un chercheur géographe, décrit le cheminement de l’auteur dans sa découverte progressive de la réalité éthiopienne. Il nous permet de connaître en profondeur la complexité de ce pays composite. Il pose une question très actuelle : L’Ethiopie, seul pays qui soit resté en marge de la colonisation, résistera-t-il à un éclatement entre ses diverses composantes ?
  • Les Falasha - La tribu retrouvée
  • Edith OCHS - Bernard NANTET, 1992, Editions MANYA
  • Les Falasha (les « Exilés ») ont quitté la Corne de l’Afrique pour Israël. D’après la tradition, l’origine de ces juifs noirs remonte à la visite que la reine de Saba fit au roi Salomon. Les Falasha apparaissent en Ethiopie avec l’arrivée d’immigrants venus du Yémen il y a plus d’un millénaire. Ils eurent un royaume indépendant et une reine emblématique, Gudit. Comme pour les chrétiens éthiopiens, la montée en puissance de l’islam les isola sur les hauts plateaux où le Nil Bleu prend sa source. Au milieu du siècle dernier, à l’époque des grandes explorations, Joseph Halévy part à leur recherche. Il publie le récit de son expédition et traduit une chronique de leur épopée. L’histoire de cette communauté pratiquant un judaïsme des origines montre la permanence de la culture à travers les emprunts,les échanges et les métissages qui garantissent la survie de tout peuple. En 1980, les auteurs avaient rencontré les Falasha en Ethiopie. Dix ans plus tard, ils se sont rendus en Israël pour recueillir leurs témoignages. Journaliste et traductrice, Edith Ochs a été lauréate en 1984 d’une bourse du Centre national des Lettres pour un projet de recherche concernant les textes sacrés des Falasha, Elle a traduit pour le Seuil, en 1979, des extraits du Zohar présentés par Gershom Scholem. Journaliste et écrivain africaniste, Bernard Nantet a publié de nombreux livres et articles sur l’Afrique, notamment « Les juifs noirs d’Ethiopie » dans la revue L’Histoire (1982), et « Les Mots- clés de l’Afrique », aux Editions Bordas (1992).

Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 379771

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bibliographie & liens  Suivre la vie du site Ethiopie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License